Qu’est-ce qu’on entend par hypersexualité ?

Certaines personnes recherchent continuellement à avoir du plaisir sexuel, et cela, que ce soit en solo ou en couple. On les qualifie habituellement d’obsédés sexuels, mais est-ce que c’est une maladie ? Comment mieux vivre avec l’hypersexualité ?

Hypersexualité, c’est- quoi ?

De nombreux termes comme l’addiction au sexe, le satyriasis et la nymphomanie désignent tous l’hypersexualité et ils représentent souvent la même réalité. On sait tous qu’il n’y a pas vraiment de normes à respecter en matière de sexe. Si certains couples ont l’habitude de faire l’amour 3 fois par jours, d’autres peut ne le faire que 2 fois par mois. L’essentiel est que le couple soit heureux et que le besoin de chacun soit satisfait. On parle d’hypersexualité lorsque l’un des partenaires sent que l’envie de l’autre est trop fréquente et qu’il ou elle ne parvient plus à le satisfaire. Dans ce cas, l’objectif est de trouver un équilibre. Pour cela, on a souvent recours à des moyens psycho-comportementaux qui permettent d’aider à calmer l’envie et l’anxiété de la personne. Il faut noter que l’hypersexualité touche plus les hommes que les femmes. Certains hommes réclament un coït ou une masturbation de 10 à 15 fois par jour afin d’être totalement soulager.

Quand est-ce que l’hypersexualité devient-il une pathologique ?

L’hypersexualité devient une pathologique lorsqu’il y a de la souffrance, c’est-à-dire lorsque la personne concernée n’arrive plus à contrôler son addiction et que cela devient une pulsion qu’il a envie de décharger en permanence. On peut comparer cette pulsion à celle d’un fumeur qui enchaîne sans contrôle les cigarettes afin d’atténuer un peu l’anxiété qui va survenir quelques minutes après. L’hypersexualité devient donc une maladie quand la pulsion prend le dessus et va au-delà de tout. Dans ce cas, il se peut même que la personne qui souffre de l’hypersexualité ait recours au viol pour satisfaire ses pulsions. Lorsque l’hypersexualité est grave, cela empêche la victime de vivre. En effet, certains hommes obsédés n’arrivent plus vraiment à se concentrer à leur travail, car ils pensent toujours au sexe dès qu’ils ont un petit instant de pause.

Comment y remédier ?

Pour soulager ses pulsions, la personne qui souffre d’hypersexualité peut recourir à des solutions temporaires, notamment à des prostituées, des aventures de passage ou à abuser de sexualité par internet. Mais si la personne veut vraiment guérir, elle doit choisir une solution plus efficace et sur le long terme, notamment en consultant un spécialiste et en suivant à la fois un traitement médicamenteux et psychiatrique. Seul un spécialiste peut vraiment déterminer l’origine du trouble et du manque et proposer des solutions adaptées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Post